Séjour des Béninois : les activités, les chantiers...

vendredi 20 mai 2011
par  sorgueadmin
popularité : 11%

Le lundi 04 Avril 2011, nous sommes allés chercher les Béninois à l’aéroport de Marseille, ils sont bien arrivés...même s’il leur manquait une valise !

C’est un concert de klaxons qui a marqué leur arrivée dans la cour du lycée. Tout le monde s’est alors précipité pour les saluer...
Un pot d’accueil nous a réuni à la cantine pour célébrer cet évènement tant attendu.

Nous les avons installés dans leurs chambres à l’internat et ils ont pris leur premier repas à la cantine. Dans l’après-midi, ils se sont un peu reposés.

Visite de l’Isle-sur-la-Sorgue

Un peu plus tard, toute la classe de 2nde NJPF a accompagné le groupe des Béninois jusqu’au centre-ville.

"On leur a fait découvrir les commerces de France : boulangerie, etc..., puis le collège Jean Bouin, le lycée Benoit.
On est passé par les ruelles, on a observé les roues à aube, et on leur a expliqué à quoi elles servaient autrefois.
On s’est arrêté aussi devant le portail du 18ème siècle de l’hôpital.
Ils ont vu une église française, ils ont allumé une bougie et ont prié.
On leur a montré la scuplture de l’oreille dans l’eau de la Sorgue, à côté de la passerelle, puis on a longé la rivière jusqu’au rond-point de Benoit, avant de rentrer au lycée."
Texte : Dylan Blat et Julien Gilbert

Chantier de plantation avec la Communauté de Communes "Monts de Vaucluse et Pays de la Sorgue"

"Ce chantier, en bord de Sorgue, près du centre des traumatisés crâniens, nous a permis de partager nos connaissances avec les Béninois.
Des groupes réunissant les élèves de la classe et nos invités ont réalisé les travaux : transporter les arbres, creuser les trous, installer les frênes et les aulnes à l’emplacement choisi, poser les tuteurs et le dispositif anti-castors (grillage), puis terminer avec les cuvettes d’arrosage. Celles-ci ont été copieusement remplies et à plusieurs reprises, tant il faisait chaud...
On a aussi débrousaillé les bords de Sorgue, abattu des arbres morts, et élagué certaines branches.
Ce travail a été encadré par les agents de la Communauté de communes, et Vincent Rivoire, le responsable de l’équipe Sorgue."
Texte : Ludovic Combes et Florian Salupo