Chantier école des terminales GMNF en Camargue

vendredi 19 décembre 2014
par  sorgueadmin
popularité : 7%

Il s’est déroulé du lundi 29 septembre au mercredi 1er octobre pour le groupe 1 et du mercredi 1er au vendredi 3 octobre 2014 pour le groupe 2.


Ce chantier a été réalisé grâce au partenariat qui nous lie depuis plusieurs années avec la SNPN (Société Nationale de la Protection de la Nature) qui gère la Réserve Naturelle Nationale de Camargue.
Il a permis aux élèves d’être mis en situation professionnelle pour organiser le travail d’une équipe sur un chantier.

Les élèves ont pris, à tour de rôle, le poste de chef d’équipe.
Il s’agissait en particulier de la gestion d’une espèce invasive.

Le chantier s’est déroulé sur le site de La Capelière, à l’est de l’étang de Vacarès.

C’est là, juste à côté de la réserve, que se trouvent le musée, les 1,5 km de sentiers, qui permettent aux visiteurs de découvrir différents paysages de Camargue (forêt, pelouse, sansouire et roselière) et les 4 observatoires de la faune des marais.

Mais en l’espace de 20 ans, le milieu s’est modifié. Le Frêne américain et le baccharis (Baccharis halimifolia) envahissent la zone, les étangs s’envasent et la roselière s’étend. Les oiseaux en migration ou sédentaires risquent d’être moins intéressés s’ils ne trouvent plus les conditions dont ils ont besoin.

La réserve de Camargue souhaite remédier à cela et mettre en oeuvre la restauration du marais avec arrachage des plantes invasives et surcreusement des zones envasées.


Les élèves se sont donc attelés à l’abattage des frênes américains, en laissant la base des troncs pour faciliter le dessouchage qui suivra.
Il fallait ensuite enlever les tiges fines et les feuillages, les mettre en tas pour les broyer.

Le bois d’un diamètre suffisant était évacué, billonné en 1 ou 2 m. Il pourra ensuite servir de combustible au gîte de Badon.

Les conditions de travail étaient assez difficiles puisque nous avancions et travaillions péniblement dans la boue et l’eau.

Heureusement la bonne humeur était de mise.

M. Meyer (agroéquipement) et Mme Ravetti (aménagement), enseignants, François Escuyer et Silke Befeld, de la SNPN, encadraient le chantier.

Nous logions au gîte de Badon dans un cadre extraordinaire...

Nous avons profité de ce déplacement pour aller au Salin de Giraud et la plage de Piémanson pour découvrir les salins et observer les oiseaux.